Canada : des établissements scolaires autonomes et décentralisées

le
0
Au Québec, les spécialistes de l'enseignement multiplient les expérimentations pour lutter contre le «décrochage» scolaire.

Les Canadiens misent sur l'engagement de la société pour diminuer l'échec scolaire, mais aussi pour lutter contre la violence à l'école, dont les formes sont de plus en plus variées. «Le Québec a un système disciplinaire efficace, mais il donne aussi un soutien aux enfants qui en ont besoin», résume Michel Janosz, directeur du groupe de recherche sur les environnements scolaires de l'Université de Montréal. Les spécialistes de l'enseignement multiplient les expérimentations pour réduire ce que les Québécois appellent le «décrochage» scolaire. Certains établissements ont misé sur le tout-informatique.

À l'instar de cette école de Verdun, dans la banlieue de Montréal, où chaque élève dispose d'un ordinateur portable. Le taux de décrochage a diminué de moitié. D'autres écoles optent pour des classes composées uniquement de garçons. Les experts québécois refusent de privilégier une méthode plutôt qu'une autre. Ils préfèrent évoquer un contexte gé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant