Canada : 10 candidats au jihad arrêtés à Montréal

le
1
Canada : 10 candidats au jihad arrêtés à Montréal
Canada : 10 candidats au jihad arrêtés à Montréal

Vague d'arrestations au Canada parmi des candidats au jihad. La police fédérale a procédé à «une série d'arrestations au cours du dernier week-end» et a interpellé dix jeunes de Montréal (province du Québec) «soupçonnés d'avoir eu l'intention de quitter le pays pour rallier les rangs de groupes jihadistes», a annoncé mardi soir la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Toutes ces arrestations «se sont déroulées à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau», à Montréal, juste avant leur départ, a précisé la GRC dans un communiqué. L'enquête se poursuit et aucune accusation n'a été déposée pour l'instant, selon la GRC, qui a retiré leur passeport à ces 10 jeunes. «Les familles et les proches des jeunes» ont été interrogés. C'est l'alerte donnée par un des parents de ces jeunes qui aurait permis de déjouer leur plan.

Le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, a félicité les forces de l'ordre pour leur «vigilance» afin de «protéger nos rues et nos collectivités contre la menace terroriste continue».

Déjà plusieurs arrestations cette année

«Le Journal de Montréal» assure que ces arrestations concernent aussi bien des garçons que des filles. Le quotidien affirme également qu'ils avaient pour objectif de rejoindre le groupe de l'Etat islamique en Irak ou en Syrie.

Ces arrestations interviennent quelques mois après le départ de cinq garçons et deux jeunes filles de la région de Montréal, dont la plupart fréquentaient le même établissement scolaire, pour la Turquie. De là, selon leur famille, ils étaient passés en Syrie pour rejoindre le groupe de l'Etat islamique.

En avril, la police avait arrêté deux jeunes de 18 ans, dont une jeune fille, pour «une infraction liée au terrorisme», sans donner plus de détails. Deux autres Montréalais de 22 ans et de 26 ans, soupçonnés de menace à la sécurité nationale, ont également été arrêtés au début du printemps puis soumis à un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 20 mai 2015 à 09:54

    c'est une secte et la lutte est identique : pourquoi "l'enseigner" ???