CAN: la Zambie s'offre un premier sacre

le
0
LA ZAMBIE S'OFFRE UN PREMIER SACRE À LA CAN
LA ZAMBIE S'OFFRE UN PREMIER SACRE À LA CAN

par Mark Gleeson

LIBREVILLE (Reuters) - La Zambie a remporté dimanche la Coupe d'Afrique des Nations pour la première fois de son histoire en battant la Côte d'Ivoire aux tirs au but (8-7, 0-0 après la prolongation) à Libreville au Gabon.

Comme hanté par une malédiction après un premier échec en quarts de finale, le capitaine ivoirien Didier Drogba a une nouvelle fois manqué un penalty à la 69e minute, qui aurait pu radicalement modifier le dénouement du tournoi.

Auteur du tir au but de la victoire, le Zambien Stoppila Sunzu n'a en revanche pas tremblé quand il s'est agi de mettre fin à une séance longue de 18 tentatives, éprouvante pour les nerfs des deux équipes.

En finale de l'édition 2006, la génération dorée ivoirienne, emmenée par l'attaquant de Chelsea et les frères Touré, s'était déjà inclinée aux tirs au but, face à l'Egypte. A l'époque, Didier Drogba n'avait pas trouvé les filets.

Les Ivoiriens Kolo Touré et Gervinho, plus habitués aux joutes de Premier League, ont chacun manqué une tentative lors de la séance finale.

Sous les yeux de 40.000 spectateurs réunis dans la capitale du Gabon, les joueurs zambiens ont rendu hommage après la victoire à leurs aînés en sélection nationale, décimée en 1993 dans un accident d'avion au large des côtes gabonaises.

Les Zambiens, qui n'avaient plus mis les pieds en finale depuis 1994, ne faisaient pourtant pas figure de favoris face à des Ivoiriens qui se sont montrés étonnamment timides durant les 120 minutes de jeu.

BIEN AU-DESSUS DU CADRE

Peu d'occasions, si ce n'est des tentatives ivoiriennes de Yaya Touré et du remplaçant Max Gradel, ont rythmé la rencontre.

Dans ces conditions, Didier Drogba qui, à 33 ans, est toujours à la poursuite d'un premier trophée en sélection, aurait pu endosser les habits du héros et mettre fin à 20 ans de disette pour les Elephants dans la compétition.

C'est en effet à lui qu'est revenue la charge de convertir un penalty, accordé aux Ivoiriens après que le Zambien Isaac Chansa eut bousculé l'ancien Lillois Gervinho à l'entrée de la surface de réparation.

La frappe de l'icône ivoirienne est passée bien au-dessus du cadre.

Quelques dizaines de minutes plus tard, il a fallu du courage à l'ancien Marseillais pour se présenter face au gardien Kennedy Mweene lors de la cinquième tentative, réussie, de son équipe.

Alors que les 14 premiers tirs avaient trouvé les filets, Kolo Touré, qui affichait peu d'enthousiasme à l'idée de tirer, a raté une première occasion, avant l'échec de Gervinho, qui aurait lui aussi préféré passer son tour.

C'est la septième fois qu'une finale de la CAN se décide lors de la séance de tirs au but.

Simon Carraud pour le service français, édité par Bertrand Boucey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant