CAN: la Zambie défiera la Côte d'Ivoire en finale

le
0
LA CÔTE D'IVOIRE REJOINT LA ZAMBIE EN FINALE DE LA CAN
LA CÔTE D'IVOIRE REJOINT LA ZAMBIE EN FINALE DE LA CAN

BATA, Guinée équatoriale (Reuters) - La Côte d'Ivoire, victorieuse face au Mali (1-0), et la Zambie, qui a écarté le Ghana à la surprise générale sur le même score, se sont qualifiées mercredi pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations.

Les Eléphants ivoiriens, classés parmi les favoris depuis le coup d'envoi de la compétition, ont décroché leur billet grâce à un exploit de Gervinho au terme d'une course solitaire de 30 mètres juste avant la pause.

Cet éclair de l'attaquant d'Arsenal a illuminé une rencontre terne, disputée entre deux équipes visiblement fatiguées. Sous les yeux du Brésilien Pelé, Didier Drogba, l'indéboulonnable capitaine ivoirien, et Yaya Touré ont tout de même touché la barre.

Compte tenu de la méforme de leur milieu de terrain Seydou Keita, les attaquants maliens en étaient réduits à tenter leur chance de loin.

Finaliste malheureuse en 2006 face à l'Egypte, la sélection ivoirienne tentera dimanche à Libreville, au Gabon, de mettre fin à vingt ans de disette dans la compétition.

Le chemin de la Côte d'Ivoire vers le titre se dégage d'autant plus que l'autre grand favori, le Ghana des frères Ayew, a été évincé contre toute attente par la Zambie dans le dernier carré.

Emmanuel Mayuka, sur le banc au coup d'envoi, a inscrit le seul but de la partie à la 78e minute de jeu. L'attaquant a la particularité d'être le seul joueur zambien à évoluer dans un club de première division européenne, les Young Boys de Berne.

Le match aurait pourtant pu prendre une tout autre tournure si l'ancien rennais Asamoah Gyan n'avait pas manqué un penalty à la huitième minute de jeu.

Dans l'enceinte à moitié déserte de Bata, le Ghana, emmené par son escouade de stars, a dominé les débats, sans parvenir à se montrer réellement dangereux.

Champions d'Afrique à quatre reprises et jusque-là auréolés du statut de favoris, les Black Stars ont dû finir la rencontre à dix, après l'exclusion de Derek Boateng à la 84e minute.

Mark Gleeson, Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant