CAN : la fiche du Sénégal

le
0
CAN : la fiche du Sénégal
CAN : la fiche du Sénégal

Absent de la dernière Coupe d'Afrique des nations, le Sénégal fait son grand retour pour cette édition en Guinée-Équatoriale. Entre problèmes internes et espérance, les éternels outsiders vont essayer de soulever leur premier trophée continental.

  • Indice Ebola : 85% Le Sénégal, c'est une capacité folle à créer des problèmes quand tout va bien. Le 15 novembre, les joueurs d'Alain Giresse valident leur billet pour la CAN. S'ensuit une nouvelle victoire contre le Botswana, et tout le monde est content. Oui, sauf qu'au moment de dévoiler sa liste, Giresse vire Demba Ba, meilleur buteur sénégalais depuis le début de la saison, et Issa Cissokho, qui se plaint dans la presse sénégalaise pour expliquer sa non-sélection. Et du coup, c'est le chaos avant même d'arriver en Guinée-Équatoriale. Oui, le Sénégal, c'est une équipe hypocondriaque, qui pourrait presque vous déclencher une épidémie alors même qu'un seul cas d'Ebola a été contracté au mois d'août et a depuis été guéri. Attention, donc. Au premier mot de travers, l'équipe pourrait imploser.

  • Portrait robot : - 32% Youssou N'Dour, chanteur-danseur-ministre-propriétaire d'une chaîne de TV.
    - 25% "En retrait pour Giresse, en retrait pour Giresse".
    - 21% Papa Bouba Diop.
    - 13% frustration de ne pas avoir gagné un match de CAN depuis 2006.
    - 7% gardien en mousse.
    - 2% de chances de revoir Demba Ba en sélection.

  • Le gardien de but : Bouna Coundoul Bouna Coundoul, en sélection depuis 2007, est ce qu'on appelle un globe-trotter. Le genre de gardien pas repéré par une académie de football en Afrique, mais qui a commencé sa carrière aux États-Unis, le tout en passant par la Draft de la MLS. Gardien des New-York Red Bulls de Thierry Henry pendant deux saisons, passant par la Finlande et aujourd'hui à Chypre à l'Ethnikos Achna, tout petit club de l'île, Bouna est sans concurrence dans les bois du Sénégal. Portier lors de la dernière débâcle des Lions en Guinée-Équatoriale, il participera à sa troisième CAN. Pour une équipe comme le Sénégal, avoir un gardien qui ne joue même pas dans un club de troisième zone, ça fait tache. Lourd fardeau que de succéder à la "légende" Tony Sylva .

  • L'équipe type Coundoul – Djilobodji, Mbodj, Sané, Souaré – Kouyaté, Badji, Gueye, Mame Diouf – Mané , N'Doye.

  • Le lion et l'écureuil Il faisait très chaud...














  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant