CAN : la fiche de la Tunisie

le
0
CAN : la fiche de la Tunisie
CAN : la fiche de la Tunisie

Depuis sa victoire finale à domicile en 2004, la Tunisie alterne entre élimination au premier tour et en quarts de finale. Mais cette année risque bien d'être différente. Discrète, la sélection menée par Georges Leekens a les moyens de se hisser en finale sans faire de bruit. À condition de se prendre pour ce qu'elle est vraiment : un Aigle de Carthage.

  • Indice Ebola : 0% Après des mois – voire des années – d'agitation, la Tunisie a jugé bon de se reposer un peu et de souffler. Aujourd'hui, place à la reconstruction. Notamment dans le football : l'arrivée du Belge Georges Leekens a fait énormément de bien aux Aigles de Carthage, qui ont fini premiers de leur groupe de qualifs (devant le Sénégal et l'Égypte, s'il vous plaît) et en ne perdant aucune rencontre. Un petit exploit en soi qui n'a pas trouvé beaucoup d'écho, mais qu'importe : la Tunisie ira à la CAN en tant qu'observateur. Non, non, elle n'ira pas en Guinée-Équatoriale pour foutre le bordel. Elle regardera tout le monde s'entre-déchirer pour la victoire finale, et, le moment opportun, surgira pour s'emparer du trophée.

  • Portrait robot - 40% de nationalité française
    - 40% de nationalité tunisienne
    - 20% de Harissa challenge

  • Le gardien Aymen Mathlouthi est ce qu'on appelle un beau bébé. Le portier, qui mesure 1,83m, a de bonnes joues, de celles que l'on aimerait bien pincer. Mais attention : il ne faudrait pas oublier que Mathlouthi est surnommé "Balbouli", en référence au boxeur franco-tunisien, champion WBA des lourds-légers en 1989. Les deux hommes se ressemblent un peu au niveau du visage, et avec le temps, dans la façon d'utiliser leurs poings (à la différence près que le gardien tape des ballons avec, pas des visages). Il fut un temps où le portier de l'Étoile du Sahel était surnommé "Balboulette", en raison de quelques erreurs d'appréciation. Mais cette époque est bel et bien révolue : aujourd'hui, Balbouli s'avère être l'un des meilleurs gardiens du continent. Et gare à celui qui en doute : il pourrait goûter de son poing.


  • L'équipe type Balbouli – Mathlouthi, Abdennour, S. Ben Youssef, Maaloul – Ragued, Sassi – Khazri, Chikhaoui, Mskani – F. Ben Youssef

  • ...












  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant