CAN : La fiche de la République démocratique du Congo.

le
0
CAN : La fiche de la République démocratique du Congo.
CAN : La fiche de la République démocratique du Congo.

Six éditions sans passer le premier tour, c'est beaucoup trop long pour des Léopards double vainqueurs de la CAN à la fin des années 60. Avec Mbokani, Mulumbu et l'inénarrable Robert Kidiaba, la RDC arrive donc en Guinée avec la ferme envie d'atteindre la finale.

  • L'indice Ebola : 85% de chances de foutre le bordel "Il y a Dieu là en haut, et moi, je suis le fils de Dieu..." Une équipe qui détient dans ses rangs Dieumerci Mbokani est absolument capable de tout. En 2011, alors qu'il avait déjà été écarté précédemment de la sélection des Léopards, le faux frère d'Ibrahimovi? et de Balotelli apprend qu'il va débuter sur le banc contre l'île Maurice. Excédé, il aurait enlevé sa vareuse avant de la piétiner. Écarté "à vie" de la sélection congolaise, Mbokani reviendra cinq mois plus tard suite aux supplications de Claude Leroy. "Je ne suis pas un méchant garçon, je suis un vrai calme. Mais si je me fâche, je suis très fâché. On me touche, je réagis directement." Heureusement, ça peut donner ça, aussi.

  • Portrait robot - 37% du PIB, l'agriculture reste le principal secteur de l'économie.
    - 41% comme le nombre d'années sans remporter la CAN.
    - 22% comme l'âge du début de la carrière de Fally Ipupa, musicien congolais renommé.
    - 0% Ebola, officiellement maîtrisé depuis décembre.

  • Le gardien de but Quand on dit "gardien" et "Congo", on pense rapidement à cette merveilleuse danse du cul effectuée par Robert Kidiaba. Le vétéran de 38 ans, plus de 100 sélections, est un homme fidèle. Né à Lubumbashi, il y a joué plus de 700 matchs pour le TP Mazembe où il est un véritable héros. Avec sa sélection, le chauve à la queue de cheval arrive en Guinée-Équatoriale avec beaucoup d'espoir. "Cela fait depuis le début des éliminatoires de cette CAN que je dis que nous atteindrons la finale" a-t-il ainsi déclaré. Encore élu meilleur gardien du championnat 2014 de la RDC, Kidiaba affirme que "ça me fait mal d'encaisser des buts". Presque autant que de les célébrer ? En tout cas, c'est le chant du cygne de la danse du cul, car après la CAN, l'équipe nationale, c'est fini pour Robert.











  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com