CAN : la fiche de la Guinée.

le
0
CAN : la fiche de la Guinée.
CAN : la fiche de la Guinée.

La Guinée fait partie du camp des challengers. C'est le jeune cadre qui vient d'être embauché et qui veut déjà la place du boss. Audacieux, dynamique, surprenant à tel point qu'il peut parfois devenir décevant. Michel Dussuyer, le sélectionneur français, en est conscient. Depuis 2010 il cherche à dompter son Syly National ("éléphant" en soussou), pour lui rendre sa sagesse d'antan.

  • L'indice Ebola : 50 % de chances de foutre le bordel Avec une idole, un symbole, un grand frère nommé Pascal Feindouno (recordman de buts et de sélections en Guinée tout de même), le Syli national ne peut être qu'une sélection schizophrène. Tantôt libérateur des Girondins pour ce pointard en 99, tantôt marginalisé du côté de Saint-Etienne pour avoir passé un peu trop de temps dehors. La Guinée, ça peut être le jour ou la nuit. Les éléphants pourraient très bien ronger les Ivoiriens en ouverture et se faire sortir par le Mali lors du dernier match de poule et se retrouver avec une vilaine gueule de bois. C'est d'ailleurs souvent le problème avec ces partisans de la doctrine d'Épicure. Ils sont surprenants mais difficilement prévisibles. Reste plus qu'à espérer qu'ils soient dans un bon jour.

  • Portrait robot - 39 % Salle d'attente. C'est le nombre d'années qui les séparent de leur dernière finale en CAN. Leur meilleur parcours.
    - 36 % Jacques Brel. Les expatriés guinéens préfèrent un peu plus la France à la Belgique.
    - 22 % Kinder. L'une des moyennes d'âge les plus faibles du tournoi.
    - 3 % comme la durée (en mois) passée par Titi Camara à la tête de la sélection en 2009. Pas suffisant pour monter en régime.

  • Le gardien de but : Naby-Moussa Yattara 15. Comme le nombre de matchs officiels disputés par Naby ces six dernières saisons en Ligue 2 à l'AC Arles-Avignon. Remplaçant. Comme son surnom. Oui, car Naby n'aime pas vraiment être titulaire au cours de la saison. Lui, ce qu'il aime par dessus tout, ce sont les bon vieux tournois. Les seules vraies compétitions qui comptent. Comme un Renaud Lavillenie, sûr de sa force, il s'économise en dessous de 6m et donne tout ce qu'il peut le moment venu. Absent en club donc, mais survolté en sélection. Avec la sélection de Guinée, Naby est un titulaire indiscutable à défaut de mieux. La preuve : il n'encaisse que 8 buts lors des éliminatoires dans un groupe composé du Ghana, de l'Ouganda et du Togo. Autant dire une énorme perf'. Alors pourquoi pas tenter l'impossible et viser le record de Bubka ?

  • L'équipe type De la jeunesse prometteuse avec des noms que l'on connaît déjà...










  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant