Camping dans les Landes : un havre de paix au c½ur de la pinède

le , mis à jour à 07:54
0
Camping dans les Landes : un havre de paix au cœur de la pinède
Camping dans les Landes : un havre de paix au cœur de la pinède

Sur les six hectares de ce camping d'Hossegor (Landes), la forêt landaise a repris ses droits. Ici, pas de piscine aux toboggans exubérants, ni de somptueux golf mais une pinède qui abrite de douillets hébergements insolites. Ici, le luxe, c'est l'espace. Et le silence règne en maître.

 

Pascal, militaire à la retraite, a décidé en 2010, avec son épouse, de faire revivre l'ancien camping de son grand-père : « J'aurais pu mettre 200 bungalows les uns derrière les autres, sourit-il. Mais nous ne voulions pas de cette agitation et j'aurais détruit la forêt. »

 

«Glamping», contraction de glamour et camping

 

A la place, il opte pour la nouvelle tendance « glamping » -- contraction de glamour et camping. Sept hébergements, dont une cabane dans les arbres, une tente transparente pour voir les étoiles ou des lodges à l'ambiance africaine, qu'il installe loin les uns des autres et qu'il équipe avec toilettes, salle de bains, frigo. Et surtout, sur chaque terrasse, un spa privatif dans lequel on peut s'immerger un verre de champagne à la main « pour permettre aux clients de rêver », ajoute-t-il.

 

Une luxueuse s implicité qui a un prix : 165 € par nuit au minimum. « C'est souvent complet, assure le propriétaire. Les clients viennent une nuit l'année et pour plusieurs jours, voire une semaine, pendant les vacances. Ils ont parfois peu d'argent mais font le sacrifice pour vivre cette expérience. »

 

Corinne et Jérôme, de Lyon, posent tout juste leurs valises dans leur cabane perchée dans les bois. Ils y passeront une semaine. « Nous allons prendre une douche et glisser dans le spa », sourit la mère de famille. « Cela correspond à ce que l'on cherchait, poursuivent les deux cadres chez Hewlett-Packard. On aurait pu choisir un hôtel cinq étoiles. Mais nous avons eu une année difficile et avions envie de dépaysement, de calme. »

 

A quelques pas de là, Xavier et Nathalie, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant