Campagne IR 2015 : ouverture le 15 avril !

le
6

Impôt sur le revenu : le calendrier
Impôt sur le revenu : le calendrier

Bercy présente le calendrier de la campagne 2015 des déclarations des revenus 2014.

Cette année encore, les télédéclarants bénéficient en effet d’un délai supplémentaire. Alors que les adeptes de la déclaration papier avaient jusqu’au 19 mai pour la déposer quel que soit leur lieu de résidence (non-résidents compris), le délai est repoussé pour ceux ayant préféré la déclaration en ligne et selon la zone géographique du contribuable.

En 2014, plus de 13 millions de contribuables ont choisi la déclaration en ligne, soit 36% des foyers fiscaux via le site www.impots.gouv.fr

Les dates limites de déclaration en ligne varient selon le numéro de département.  

  • Pour les départements 01 à 19 (zone 1), les télédéclarants auront jusqu’au mardi 26 mai à minuit.
  • Pour les départements 20 à 49 (zone 2), le délai est repoussé au mardi 2 juin minuit.
  • Pour les départements 50 au 974/976 et les non-résidents (zone 3), la date limite est le mardi 9 juin minuit.

J.G

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cresus57 le mercredi 18 mar 2015 à 15:15

    ...et augmenter le nombre de fonctionnaires affectés à son contrôle

  • cresus57 le mercredi 18 mar 2015 à 15:15

    Il faut améliorer la progressivité de cet impôt, rajouter des tranches.

  • idem12 le mardi 17 mar 2015 à 21:05

    à quand la suppression de cet impôt injuste et l’instauration de la TVA sociale ?

  • gl060670 le mardi 17 mar 2015 à 19:02

    Quelle est donc votre solution ?Il faudrait envisager une baisse générale de cet impôt progressif en le transformant en "flat tax", un impôt proportionnel aux revenus, acquitté par tout le monde.

  • gl060670 le mardi 17 mar 2015 à 19:01

    il y a désormais de moins en moins de personnes qui paient cet impôt alors qu'il est perçu par beaucoup comme l'impôt par excellence et la manifestation de la contribution de chaque individu et de chaque ménage aux finances publiques. De nombreux Français se considèrent ainsi surimposés au regard des avantages qu'ils en tirent, tandis que les non imposés n'ont pas conscience de leur coût. Cela remet en cause le principe d'équité fiscale.

  • gl060670 le mardi 17 mar 2015 à 18:55

    En 2014, seuls 48,5 % des contribuables seront imposables