Campagne de vaccination à haut risque au Pakistan

le
0
Les efforts en vue d'éradiquer la polio reprennent dans le pays, malgré les violences liées aux soupçons de complot.

Envoyée spéciale à Islamabad et Swat (Pakistan)

Trois gouttes, pas une de plus, c'est la dose que 34 millions d'enfants pakistanais de moins de 5 ans doivent avaler pour éviter d'être contaminés par la poliomyélite. Aux abords de la station de bus de Rawalpindi, ville accolée à la capitale, Islamabad, les agents de vaccination accostent chaque famille qui arrive. Quelques minutes de dialogue pour écarter les dernières craintes, réexpliquer l'importance de la vaccination. Ce matin, les agents ne subiront ni refus ni agression. À proximité, plusieurs soldats escortent discrètement l'équipe.

Entre décembre et janvier dernier, la campagne a dû être interrompue plusieurs fois après la mort de 18 employés à la vaccination, neuf dans le nord-ouest du pays et neuf autres à Karachi, la mégapole du Sud. Ces assassinats ont provoqué un...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant