Camille Abily : "Aulas nous a affrété un avion pour rentrer avec lui"

le
0
Camille Abily : "Aulas nous a affrété un avion pour rentrer avec lui"
Camille Abily : "Aulas nous a affrété un avion pour rentrer avec lui"

Avec 139 sélections au compteur en équipe de France, Camille Abily sera une des cadres des Bleues cet été lors de la coupe du monde au Canada. En attendant, la jeune trentenaire livre ses impressions entre une ouverture du score contre le PSG avec Lyon, une remise de récompenses à des jeunes à la fondation de l'OL et un match des collègues masculins à Gerland. Habile.

Vous aviez un sentiment de revanche à prendre, contre Paris ? Je ne sais pas si on peut dire cela mais c'est sûr qu'on avait à cœur de faire une belle prestation. On parlait un petit peu de passation de pouvoir dans la presse et on avait envie de montrer que même si le PSG progresse, nous aussi on continue à évoluer et à progresser. Il faudra qu'elles travaillent encore plus pour nous battre régulièrement.
Il y a une certaine animosité entre vous désormais ? Non, je pense qu'il y a une bonne rivalité. Justement c'est bien, c'est ce genre de match qu'on aime. Sur le terrain il n'y a pas eu de mauvais gestes ni quoi que ce soit. Moi personnellement, si on pouvait les jouer plus régulièrement, ça me plairait, parce que c'est vraiment ces matchs-là qu'on aime.
C'est cela qui vous motive ? Oui, ça fait un moment que Lyon a une très bonne équipe mais on s'arrête pas là-dessus. On continue à travailler sinon on se serait fait dépasser ou au moins égaler. On a souvent parlé de fin de cycle, mais on a pu voir qu'avec quasiment la même équipe, avec un nouveau staff et quelques joueuses en plus, il y a eu un nouvel élan. L'équipe reste toujours très compétitive.
Le match contre Paris est un aboutissement de ce travail ? Oui, franchement. Bien sûr, il y a toujours des petites erreurs et on peut encore faire mieux mais gagner 4-0, à Paris, c'est vraiment le match parfait. Défensivement, on n'a quasiment pas été en danger et on a eu pas mal d'opportunités devant. On a été très efficace. C'est le match idéal, et une référence pour la fin de la saison et les années à venir.
Pourtant le terrain était très difficile. C'est vrai que le terrain était de très mauvaise qualité, très très gras, à cause des conditions climatiques et du match disputé dessus, la veille, par le Paris FC. Mais on a pu voir que malgré cela, les deux équipes ont produit un beau spectacle et du beau jeu. Pourtant, au début, je ne pensais pas qu'on allait réussir à jouer de cette manière sur ce terrain-là.
Vous avez fêté votre victoire, quasiment votre titre, après la rencontre ? Non, on était contente bien sûr...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant