Cameroun : l'armée tchadienne poursuit son déploiement contre Boko Haram

le
0
Cameroun : l'armée tchadienne poursuit son déploiement contre Boko Haram
Cameroun : l'armée tchadienne poursuit son déploiement contre Boko Haram

L'armée tchadienne poursuivait lundi son déploiement face à l'«ennemi» Boko Haram dans le nord du Cameroun, où le gouvernement a appelé à une nécessaire coordination contre les islamistes nigérians. Le Tchad a annoncé vouloir «progresser» lundi en direction des insurgés nigérians, dont les attaques au Cameroun ont atteint un point d'orgue avec l'enlèvement de plusieurs dizaines de personnes ce week-end.

Citant le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary, la radio-télévision nationale camerounaise (CRTV) a annoncé la libération d'une vingtaine d'otages, sans fournir de détails. Selon une source gouvernementale, l'armée camerounaise a traqué les combattants de Boko Haram après le rapt, les poussant à relâcher 24 personnes. Les islamistes ont pu s'enfuir vers le Nigeria voisin avec une cinquantaine d'otages.Selon la CRTV, les villages, situés dans la zone de Mokolo, ont été rasés pendant cette attaque qui a fait trois morts dont l'identité n'a pas été communiquée, alors que «80» personnes ont été enlevées.

Le Tchad, menacé directement par Boko Haram, a déployé 400 véhicules militaires à Maltam, à l'ouest de Kousseri, près de la frontière tchadienne. «Nous allons progresser demain (lundi) vers «l'ennemi», avait déclaré dimanche soir le colonel tchadien dirigeant l'opération, Djerou Ibrahim.

Une nécessaire coordination des forces armées

Toutefois, le gouvernement camerounais a averti lundi après-midi qu'il ne fallait pas s'attendre à une offensive éclair, et insisté sur le besoin de coordination avec les autres pays voisins. «Il faudrait que les états-majors militaires (des deux pays) se retrouvent, bâtissent une plateforme (et) procèdent à une distribution spatio-temporelle des troupes aussi bien camerounaises que tchadiennes. Ca nécessite du temps. Ne vous attendez pas à ce que les résultats commencent à se faire sentir demain», a souligné Issa Tchiroma Bakary sur la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant