Cameroun-L'armée dit avoir libéré 900 otages de Boko Haram

le
0
    YAOUNDE, 2 décembre (Reuters) - Une centaine de combattants 
du groupe islamiste Boko Haram ont été tués et 900 de leurs 
otages libérés dans le cadre d'une opération menée par l'armée 
camerounaise avec l'appui de renforts régionaux, ont annoncé 
mercredi l'armée et le ministère camerounais de la Défense. 
    L'armée a mené une opération du 26 au 28 novembre le long de 
la frontière avec le Nigeria, a précisé le colonel Didier 
Badjeck, porte-parole de l'armée. 
    "Au cours de cette opération, au moins 100 membres de Boko 
Haram ont été tués. Neuf cents otages détenus par Boko Haram ont 
été libérés", a déclaré Didier Badjeck. 
    Le même bilan a été communiqué par le ministère de la 
Défense dans une brève déclaration à la télévision nationale. 
    Le Cameroun a subi ces dernières semaines plusieurs attaques 
transfrontalières lancées par Boko Haram dans la région de 
l'Extrême-Nord, parmi lesquelles un double attentat suicide qui 
a fait au moins trois morts dans la nuit de mardi à mercredi. 
    Le Cameroun contribue à la force régionale anti-Boko Haram, 
composée de 8.700 hommes puisés également dans les armées du 
Tchad, du Niger, du Nigeria et du Bénin.  
 
 (Anne-Mireille Nzouankeu; Henri-Pierre André et Eric Faye pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant