Cameroun : au moins 60 morts dans la catastrophe ferroviaire, une victime française

le , mis à jour à 01:39
0

Une «victime» française est à déplorer dans la catastrophe ferroviaire survenue vendredi au Cameroun, a annoncé ce samedi Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères. Mes pensées vont aux victimes de ce terrible événement, ainsi qu’à leurs familles et à leurs proches», écrit-il dans un communiqué.

 

Le train reliant Yaoundé au port de Douala, bondé en raison de l'interruption du trafic routier entre les deux villes due à l'effondrement d'un pont, a déraillé aux environs d'Eseka (centre), faisant plus de 60 morts et près de 600 blessés, selon le dernier bilan. Sur place, les services de secours camerounais étaient mobilisés samedi pour prendre en charge les centaines de blessés.

 

A Yaoundé, où les morts sont transférés, «nous avons reçu entre 60 et 70 corps à la gare ce matin, ainsi qu'une cinquantaine de blessés», a déclaré samedi sous couvert d'anonymat un responsable de la compagnie ferroviaire, la Camrail. «Certains blessés arrivent inconscients. Nous redoutons que le bilan s'alourdisse. Les blessés ont été évacués dans certains hôpitaux, dont le centre des urgences de Yaoundé», a-t-il ajouté.

 

VIDEO. Cameroun : 53 morts dans le déraillement d'un train de voyageurs

 

A l'hôpital central de Yaoundé, les familles affluaient à la recherches de proches, ou de parents. A la morgue de l'établissement, «il y a 28 corps non identifiés. Les corps identifiés sont dans une autre morgue», a expliqué un policier en faction. La première personne, une femme, autorisée à entrer à la morgue en ressort en pleurs soutenue par deux hommes. «Elle a reconnu le corps de sa soeur», confie un de ses proches alors que le petit groupe s'éloigne.

 

 

 

Reuters

La jeune Fadimatou attend d'entrer à son tour, en compagnie de proches. «Nous sommes sans nouvelles de notre soeur depuis hier (vendredi). Nous ne savons pas si elle est en vie ou pas. Hier, son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant