Cameron veut un État moins généreux pour les chômeurs

le
0
Le premier ministre britannique cherche à séduire l'aile droite de son parti en proposant de réduire les allocations-chômage, notamment pour les jeunes.

Londres

C'est le retour du «nasty party», le «méchant parti», annonce la presse britannique. Une expression qui date des années 2000, utilisée pour décrire cette droite perçue comme égoïste, insensible aux malheurs des plus faibles. C'est cette image qui aurait favorisé une décennie de règne travailliste en Grande-Bretagne, avant l'arrivée en 2010 du conservateur David Cameron, au ton nettement plus «bienveillant». Mais voilà le chef de l'État britannique qui marque un virage à droite en lançant un large débat dans le Kent sur la «culture de l'acquis» en Angleterre.

Parmi ses propositions, supprimer ou réduire les aides au logement pour les jeunes de moins de 25 ans à faibles revenus ou sans emploi, afin qu'ils restent chez leurs parents. La mesure permettrait à l'État d'économiser près de 2 milliards et demi d'euros par an. David Cameron suggère aussi de mettre fin aux allocations des chômeurs de longue durée s'ils refusent de rendre des services comm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant