Cameron va préciser son plan de frappes aériennes en Syrie

le
0

LONDRES, 17 novembre (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé mardi qu'il présenterait au Parlement une "stratégie globale" pour combattre l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) intégrant des frappes aériennes en Syrie. Cameron souhaite amplifier l'intervention militaire britannique contre l'EI, pour l'instant cantonnée au théâtre irakien. Mais il lui faut pour cela l'accord du Parlement, où il a été mis en échec en août 2013 lorsque les députés avaient refusé le bombardement des forces de Bachar al Assad à la suite d'une attaque chimique dans la Ghouta orientale, à l'est de Damas. "J'exposerai notre stratégie globale face à l'EI, notre vision pour un Moyen-Orient plus stable et pacifique. Cette stratégie, à mon avis, doit intégrer le déclenchement de cette action en Syrie dont j'ai parlé", a-t-il dit mardi au Parlement. "Nos alliés, a-t-il poursuivi, nous demandent de le faire, et les arguments en faveur d'une telle intervention n'ont fait que croître après les attentats à Paris." Début septembre, la Grande-Bretagne a annoncé avoir procédé à une frappe de drone contre des islamistes soupçonnés de préparer des attentats contre le Royaume-Uni, dont deux djihadistes britanniques présumés. Cameron avait souligné alors que ce raid relevait de l'"autodéfense" et qu'il ne s'inscrivait pas dans le cadre des opérations de la coalition internationale mise en place autour des Etats-Unis pour lutter contre l'organisation Etat islamique. (voir ID:nL5N11E2M2 ) (Elizabeth Piper et William James; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant