Cameron s'attaque à la Cour des droits de l'homme

le
0
Le premier ministre britannique plaide pour une réforme de l'institution européenne et souhaite l'adoption de nouvelles règles de sélection des juges.

Après son veto à Bruxelles en décembre, David Cameron s'en prend à une autre institution européenne, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). Lors d'un discours hier à Strasbourg, il a annoncé son projet de réformer la cour, régie par les 47 membres du Conseil de l'Europe.

Londres profite de sa présidence de six mois du Conseil pour lancer ce vaste chantier. Il part du constat que la cour est noyée sous un flot de 150.000 requêtes en attente d'instruction, menaçant son efficacité et sa crédibilité. Le premier ministre britannique a cité hier l'exemple de passagers d'un bus entre Bucarest et Madrid réclamant 90 euros de dommages et intérêts au motif que les sièges n'étaient pas inclinables. Rappelant l'attachement séculaire de son pays aux droits de l'homme, Cameron estime que «ce concept est en danger d'être détourné». «La cour devrait être libre de traiter les violations des droits de l'homme les plus graves et ne pas se laisser déborder par l'a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant