Cameron recule sur la réforme des Lords

le
0
Le projet de modernisation de la seconde chambre du Parlement de Westminster devrait être de nouveau examiné à l'automne.

Depuis le milieu de la journée, dans le ciel londonien, se préparait un violent orage. L'atmosphère était tout aussi tendue à l'intérieur des Communes, à l'approche d'un vote crucial sur la réforme de l'auguste Chambre des lords, dont l'origine remonte au XIe siècle. À 16 heures, les nuages noirs ont fini par éclater et, de manière simultanée, sous la pression des députés conservateurs rebelles, le gouvernement a plié.

Pour échapper à une défaite annoncée, David Cameron a décidé de ne pas imposer aux députés l'examen éclair du projet de modernisation de la seconde chambre du Parlement de Westminster. Prenant tout à coup conscience de l'ampleur de la révolte au sein de son parti, le premier ministre s'est résolu à annuler le vote programmé dans la soirée. Le projet de loi, qui vise à moderniser la Chambre des lords, devrait être de nouveau examiné à l'automne.

Mais, mardi soir, l'aboutissement de la réforme ardemment défendue par les libérau

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant