Cameron propose un nouveau commissaire européen britannique

le
2
 (Détails, contexte) 
    LONDRES, 8 juillet (Reuters) - David Cameron a nommé 
l'actuel ambassadeur du Royaume-Uni en France, Julian King, pour 
remplacer Jonathan Hill, démissionnaire, en tant que commissaire 
européen de nationalité britannique.  
    Jonathan Hill a démissionné après la victoire des partisans 
du Brexit le 23 juin. 
    "Sir Julian King est un diplomate expérimenté, il possède 
une connaissance particulière dans les affaires européennes et 
le Premier ministre pense qu'il apportera un plus important à la 
Commission (européenne)", a déclaré la porte-parole de David 
Cameron. 
    De sources européennes, on déclare cependant que le 
Parlement européen pourrait bloquer toute nomination tant que 
Londres n'aura pas déclenché l'article 50 du traité de Lisbonne 
et la procédure de sortie de l'UE.  
    La porte-parole de David Cameron a quant à elle souligné que 
le Royaume-Uni restait membre de l'UE et continuait à verser sa 
contribution.  
    Julian King, qui connaît déjà Bruxelles pour y avoir été 
chef de cabinet auprès de deux commissaires britanniques, Peter 
Mandelson et Catherine Ashton en 2008-2009, a également été 
ambassadeur du Royaume-Uni à Dublin. Il est en poste à Paris 
depuis cinq mois.  
    Il rencontrera le président de la Commission Jean-Claude 
Juncker lundi matin.  
    Chaque nomination d'un commissaire européen doit être 
validée par le Parlement européen, qui prendra ses vacances 
d'été la semaine prochaine avant de reprendre ses travaux à la 
fin août.  
    Le portefeuille de commissaire aux Services Financiers que 
détenait Jonathan Hill a été récupéré par le vice-président de 
la Commission en charge de l'euro, Valdis Dombrovskis. 
    Selon plusieurs sources proches de la Commission, plusieurs 
portefeuilles ont été mentionnés pour un futur commissaire 
britannique (multilinguisme, espace, relations africaines..). 
Selon une source proche du Parlement, David Cameron aurait 
souhaité un commissaire chargé de la politique climatique.   
 
 (William James; Pierre Sérisier et Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4098497 il y a 5 mois

    Les anti européens auront comme cela davantage d'arguments

  • frk987 il y a 5 mois

    Faudra vous y faire les comiques de Bruxelles, ils ont deux ans pour demander la sortie et encore ce n'est pas une OBLIGATION !!!!! MDR de tant d'innocence de l'UE.