Cameron prévient qu'un Brexit coûtera cher aux vacanciers

le
0
    LONDRES, 24 mai (Reuters) - Le prix d'une semaine de 
vacances en famille en Europe pourrait augmenter de 230 livres 
(333 euros) si les Britanniques choisissent de quitter l'Union 
européenne le mois prochain, a prévenu lundi David Cameron, qui 
poursuit sa campagne pour le maintien avec des arguments sur les 
finances des ménages. 
    Le ministre des Finances George Osborne a annoncé lundi que 
la livre pourrait perdre près de 12% de sa valeur en cas de 
victoire du "non" au référendum du 23 juin, ce qui entraînerait 
une hausse des prix pour les vacanciers britanniques à 
l'étranger. 
    Un rapport estime que, deux ans après un éventuel Brexit, 
une famille de quatre personnes verrait sa facture augmenter de 
230 livres pour un séjour de huit nuits sur le continent, par 
rapport au scénario d'un maintien dans l'Europe. 
    "Tous les éléments signalent une dévaluation de la livre 
après un vote pour quitter l'UE", a dit le Premier ministre 
mardi. 
    "Une livre plus faible signifie que les économies durement 
gagnées n'offriront plus autant lors de vacances à l'étranger", 
a-t-il averti. "Le choix auquel font face les Britanniques le 23 
juin est de plus en plus clair : la certitude et la sécurité 
économique d'un maintien dans l'UE ou un bond dans l'inconnu qui 
ferait monter les prix, y compris celui des vacances". 
 
 (Paul Sandle; Julie Carriat pour le service français, édité par 
Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant