Cameron presse les patrons de journaux de s'autoréguler

le
0
Le premier ministre britannique s'est attiré beaucoup d'hostilité en annonçant, après la publication des recommandations de Leveson, qu'il préférait ne pas recourir à une loi contraignante.

Lorsqu'il va rencontrer les patrons de journaux anglais, ce mardi, David Cameron va leur mettre un deal entre les mains. Dépêchez-vous de vous organiser pour mettre en place une autorité de régulation réclamée par le rapport du juge Leveson, et vous échapperez à une loi contraignante sur le sujet, va-t-il leur dire en substance. Un échange de bons procédés et une alliance d'intérêts.

Le premier ministre britannique s'est attiré beaucoup d'hostilité en annonçant, après la publication des recommandations de Leveson, jeudi dernier, qu'il préférait ne pas recourir à la loi, contrairement à ce que préconise le juge, mais laisser la profession s'autoréguler. Une position qui a été interprétée comme revenant à enterrer le rapport.

Or les victimes du scandale des écoute...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant