Cameron organise la fronde européenne

le
0
Le premier ministre britannique sonde les Irlandais, les Tchèques et les Suédois, pour ne pas se retrouver seul contre 26.

Si David Cameron n'est pas prêt à s'excuser «d'avoir défendu la Grande-Bretagne», comme il l'a affirmé à ses détracteurs mercredi à la Chambre des communes, le premier ministre britannique semble déterminé à ne pas maintenir pour autant le Royaume-Uni dans le splendide isolement qui est le sien depuis le sommet de Bruxelles de la semaine dernière.

Mercredi, au cours d'une réunion avec les députés conservateurs, Cameron a affirmé qu'il était «hors de question» que la Grande-Bretagne se retrouve seule face à 26. Mais, au lieu d'essayer de rétablir des relations de travail avec Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, David Cameron fait le pari d'un effritement de la coalition des 26. Le chef des conservateurs britanniques cherche des soutiens parmi les participants les plus rétifs au traité intergouvernemental destiné à renforcer la discipline budgétaire.

A la recherche d'une coalition

Mardi, David Cameron s'est ainsi entretenu par téléphone avec le premier ministre ir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant