Cameron-Les demandes à l'UE ne sont pas "Mission impossible"

le
0

LONDRES, 10 novembre (Reuters) - Le Premier ministre britannique, David Cameron, donnera mardi le coup d'envoi des discussions avec l'Union européenne sur la refonte des relations entre Londres et Bruxelles avec une déclaration assurant que ses exigences ne constituent pas une "mission impossible". Le chef du gouvernement a jusqu'à présent fourni peu de précisions sur les changements qu'il souhaite voir mis en oeuvre mais il doit exposer ses objectifs dans une lettre au président du Conseil européen, Donald Tusk. Il réclamera principalement des garanties d'équité pour les Etats de l'UE extérieurs à la zone euro, une amélioration de la concurrence, une exemption au principe d'une Union dite "toujours plus étroite" et des mesures contre les abus de la liberté de mouvement au sein de l'Union. "Il y en a qui diront, ici et ailleurs dans l'UE, que nous nous lançons dans une mission impossible", dira David Cameron dans un discours à Londres, selon des extraits diffusés par ses services. "Je n'y crois pas un seul instant." Le Premier ministre a déclaré qu'il préférerait rester au sein d'une Union réformée mais son discours devrait lui donner l'occasion de lancer un avertissement sans ambiguïté sur le fait qu'il pourrait soutenir la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union si ses partenaires n'accèdent pas à ses demandes. La lettre à Donald Tusk doit ouvrir la voie à de premières discussions avant le Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement prévu en décembre. David Cameron a promis la tenue d'un référendum sur le maintien dans l'UE d'ici la fin 2017. "L'Union européenne a déjà dans son histoire résolu des problèmes inextricables. Elle peut résoudre celui-ci", dira-t-il dans sa lettre. Les sondages d'opinion au Royaume-Uni ont montré récemment un resserrement de l'écart entre le camp du "non" à l'UE et celui du "oui" au maintien, mais le "oui" reste majoritaire. (Kylie MacLellan; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant