Cameron-L'avenir des actifs britanniques de Tata Steel n'est pas assuré

le
0
    LONDRES, 31 mars (Reuters) - Le Premier ministre David 
Cameron a déclaré jeudi que rien ne garantissait la survie des 
actifs sidérurgiques britanniques que le groupe indien Tata 
Steel  TISC.NS  a mis en vente, ajoutant que, à ses yeux, une 
nationalisation n'était pas une bonne solution pour l'ensemble 
du secteur. 
    Le gouvernement britannique a été vivement critiqué, en 
particulier par l'opposition, pour la manière dont il a réagi au 
fait que Tata, le premier sidérurgiste du pays, ait mis en vente 
ses opérations britanniques déficitaires.   
    "Nous n'excluons rien", a déclaré Cameron, à l'issue d'un 
conseil des ministres qui s'est penché sur cette crise 
susceptible de coûter leur emploi à 15.000 salariés au moins. 
    "Je ne crois pas qu'une nationalisation soit la bonne 
solution. Ce que nous voulons c'est assurer un avenir durable à 
Port Talbot et à d'autres aciéries du Royaume Uni", a-t-il 
ajouté. 
    "C'est une situation difficile; en sortir victorieusement 
n'est pas assuré". 
 
 (Kate Holton et Michael Holden, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français, édité par Benoît Van Overstraeten) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant