Cameron implore les Ecossais de ne pas briser la famille britannique

le
0

LONDRES, 10 septembre (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron a de nouveau imploré les Ecossais à renoncer à leurs velléités d'indépendance et à ne pas briser "la famille" que constitue le Royaume-Uni lors du référendum du 18 septembre. Saisi comme le reste de la classe politique par un sentiment de panique, David Cameron a fait l'impasse sur la séance hebdomadaire des questions au gouvernement pour se rendre en Ecosse et tenter de convaincre les électeurs de la nécessité de préserver l'acte d'union qui les lie à l'Angleterre depuis 1707. "Nous ne voulons pas voir cette famille de nations être brisée", écrit le chef du gouvernement dans une tribune publiée par le Daily Mail, mercredi. "Le Royaume-Uni est un pays précieux et particulier". Jouant sur le registre de l'émotion, David Cameron lance une mise en garde: "si le Royaume-Uni se brise, cela sera pour toujours". Le Premier ministre s'était tenu jusqu'à présent en retrait du débat sur l'indépendance de l'Ecosse estimant que ses origines aisées et ses opinions conservatrices n'étaient pas des atouts pour s'adresser à un électorat écossais majoritairement de gauche. Mais la publication de sondages laissant entrevoir une possible victoire du "oui" à l'indépendance l'a incité à sortir de sa réserve faisant campagne pour le "non" avec le soutien du leader de l'opposition, le travailliste Ed Miliband. (Guy Faulconbridge; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant