Cameron entend interdire le retour de djihadistes au Royaume-Uni

le
0

LONDRES, 14 novembre (Reuters) - Le Premier ministre britannique, David Cameron, devrait annoncer des mesures interdisant le retour en Grande-Bretagne de ressortissants soupçonnés d'être partis faire le djihad (guerre sainte) en Irak et en Syrie, a rapporté jeudi la BBC. En vertu de ces mesures, les suspects ne pourront pas entrer au Royaume-Uni s'ils n'acceptent pas d'être escortés par des policiers et d'être présentés à la justice, ou encore d'être l'objet d'une surveillance étroite, a ajouté la BBC. Simultanément, les passeports des suspects seront confisqués et leurs noms seront ajoutés sur la liste des personnes interdites de vol, a poursuivi la radio. Ces consignes, qui pourraient s'appliquer pour des durées allant jusqu'à deux ans, sont au coeur de la loi anti-terroriste annoncée par le chef du gouvernement en septembre et qui, si elle est adoptée, donnera aux policiers le droit de saisir provisoirement le passeport d'un suspect à la frontière, pour donner aux autorités le temps d'enquêter. Actuellement, seul le secrétaire au Home Office (ministre de l'Intérieur) est habilité à retirer un passeport. (Ankush Sharma; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant