Cameron écourte ses vacances en raison de la crise en Irak

le
0

(Actualisé avec citations Cameron §§6-8) LONDRES, 13 août (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron a écourté ses vacances au Portugal afin de rentrer à Londres pour présider une réunion consacrée à la crise irakienne, indique un communiqué diffusé par ses services, mercredi. Cameron devait achever ses vacances estivales jeudi mais le chef du gouvernement est déjà rentré en Grande-Bretagne alors que des parlementaires et deux anciens hauts responsables militaires ont exprimé leur soutien à une intervention en Irak. Plusieurs élus ont demandé à David Cameron de rappeler le Parlement actuellement en vacances afin de débattre de cette question. Deux anciens hauts responsables de l'armée britannique ont par ailleurs jugé que la Grande-Bretagne devait emboîter le pas des Etats-Unis et interventir militairement contre les combattants de l'Etat islamique (EI) pour des raisons humanitaires. Londres a déjà effectué des largages aériens d'aide à destination des populations déplacées dans le mont Sinjar dans le nord de l'Irak et a dépêché des avions de surveillance Tornado et des hélicoptères Chinook pour faciliter les opérations de ravitaillement. "Il nous faut un plan pour évacuer ces gens des montagnes et les conduire en lieu sûr", a dit Cameron lors de la réunion. "Je peux confirmer que des dispositions détaillées sont actuellement en cours et que la Grande-Bretagne jouera un rôle dans leur mise en oeuvre". Le chef du gouvernement a exclu l'idée d'une interruption de la trêve estivale parlementaire précisant que son pays était engagé en Irak sur plan humanitaire et non militaire. David Cameron avait essuyé un refus des élus britanniques en août dernier lorsqu'il avait sollicité leur approbation à d'éventuelles frappes militaires contre la Syrie. La Grande-Bretagne a également accepté de transporter du matériel militaire fourni par d'autres pays soutenant les forces armées kurdes afin de les aider à protéger les réfugiés au Kurdistan irakien. (Andrew Osborne; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant