Cameron de retour en Ecosse pour prôner le "No" au référendum

le
1

LONDRES, 15 septembre (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron doit effectuer ce lundi une de ses toutes dernières visites en Ecosse avant le référendum historique de jeudi qui pourrait aboutir à la dislocation du Royaume-Uni. Le chef du gouvernement de Londres, dirigeant du très anglais Parti conservateur, va s'employer à convaincre les électeurs écossais que l'indépendance serait un choix sans appel. "Il n'y aura pas de retour en arrière. Pas de nouvel essai. Si l'Ecosse vote 'oui', le Royaume-Uni sera disloqué et nous suivrons pour toujours des voies séparées", devrait-il dire selon des extraits de son discours diffusés aux médias par le 10, Downing Street. David Cameron devrait insister sur le message principal de "Better Together" (ensemble, c'est mieux), le mouvement de coordination de la campagne des adversaires de l'indépendance. A savoir: en restant au sein du Royaume-Uni, l'Ecosse aurait tout à la fois l'avantage d'appartenir à une entité bien plus influente et celui de bénéficier d'une autonomie accrue. Avec les derniers sondages, contradictoires, l'incertitude demeure totale en Ecosse sur l'issue du vote de jeudi. (Andrew Osborn et Sarah Young; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le lundi 15 sept 2014 à 11:26

    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/09/15/declaration-de-la-deputee-de-la-rada-supreme-dukraine-elena-bondarenko/#more-69688