Cameron cajole les patrons britanniques

le
0
Le premier ministre a annoncé lundi la suppression d'obstacles administratifs et la baisse de certaines taxes.

Les dirigeants britanniques, qui étaient réunis pour leur conférence annuelle à Londres lundi, avaient besoin d'être rassurés. Une étude publiée le matin même par la Confederation of British Industry (CBI) montrait en effet que les patrons d'entreprises britanniques sont de moins en moins enclins à investir dans leur pays.

Faute de confiance, la plupart d'entre eux prévoient désormais de dépenser davantage d'argent hors de leurs frontières. La Grande-Bretagne ne les attire plus. Ils ne cachent pas que c'est à l'étranger qu'ils comptent tirer l'essentiel de leur croissance à venir.

Quand on les interroge, le Royaume-Uni est en particulier délaissé au profit de l'Inde, mais aussi de la Chine, des États-Unis et même du Canada, selon l'étude. Et tous d'expliquer que ce mouvement résulte en grande partie des inquiétudes liées aux taxes, à la réglementation et aux niveaux de compétences des administrations.

«Le pays doit travailler sur les dossiers qui comptent vrai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant