Cameco se retire d'Argentine

le
0

(Commodesk) Calypso Uranium, qui est engagé avec Cameco dans une joint-venture en Argentine, a annoncé que son partenaire avait mis fin à leur collaboration. Le contrat signé en 2010 prévoyait que Cameco, le premier producteur mondial privé d'uranium, explore pendant trois ans conjointement avec Calypso douze de ses treize sites de prospection sur le territoire argentin. Mais Cameco a fait valoir son droit de retrait au bout de deux ans, mettant fin à la collaboration entre les deux entreprises canadiennes. Pour le moment, deux découvertes commercialement exploitables ont été annoncées.

D'après Calypso, Cameco souhaite se concentrer sur d'autres projets plus importants, notamment au Canada, au Kazakhstan, en Australie et aux Etats-Unis, alors que son investissement en Argentine n'est que de 3 millions de dollars par an. Certains médias argentins et canadiens estiment que la décision de Cameco est liée à la méfiance des investisseurs envers l'Argentine, depuis que le gouvernement de Cristina Kirchner a nationalisé la compagnie pétrolière YPF, en avril.

Le retrait de Cameco ne remettrait pas en cause les projets de Calypso en Argentine. Celui-ci indique disposer de suffisamment de capital pour continuer seul les opérations de prospection.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant