Cameco renonce, Rio Tinto seule sur les rangs pour acheter Hathor

le
0
(Commodesk) La compagnie canadienne Cameco a annoncé lundi renoncer à surenchérir sur la dernière offre de Rio Tinto pour le rachat de la junior canadienne Hathor, spécialisée dans l'uranium. Le géant anglo-australien, désormais seul sur les rangs, devrait donc procéder à ce rachat, souhaité par la direction d'Hathor. Les deux acheteurs potentiels faisaient monter les enchères depuis l'été dernier. Dans sa dernière offre, Rio Tinto proposait 654 millions de dollars canadiens (466 millions d'euros", soit 4,50 dollars canadiens par action. Hathor opère dans le bassin d'Athabasca, au centre du Canada, où la compagnie affirme détenir les quatrièmes réserves mondiales d'uranium, grâce notamment à son gisement phare de Roughrider dont l'exploitation est encore au stade de projet. Le PDG de Cameco rassure de son côté ses investisseurs en affirmant que cet abandon ne met pas en cause l'objectif de doubler la production annuelle d'uranium d'ici 2018, pour atteindre 40 millions de livres.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant