Cambriolages : la colère d'une commune du Doubs

le
1
Victimes de raids organisés, les commerçants et les élus d'Arc-et-Senans ont manifesté ce week-end.

Continuant à se propager dans les grandes villes, le fléau du cambriolage gangrène désormais les campagnes et les petites agglomérations. Selon un dernier état des lieux de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), le nombre de villas et résidences «visitées» en zone gendarmerie a bondi de 65 % entre 2007 et 2012. Soit 35 361 faits constatés de plus en cinq ans. La dernière illustration de ce préoccupant phénomène a pour théâtre Arc-et-Senans, gros bourg du Doubs peuplé de 1 428 habitants et réputé pour sa Saline royale du XVIIIe siècle.

Jusqu'alors épargnés par les vols, les commerçants, mais aussi les élus, les artisans et les habitants ont décidé de descendre dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol après une surprenante vague de cambriolages, dont ils s'imaginaient jusqu'ici épargnés. Au début du mois, plusieurs bouti...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • er3dw le mercredi 24 avr 2013 à 19:05

    Les neuneus de citoyens sont obligés de travailler pour acheter les choses nécessaires. Pourquoi les politicards n'instorent ils pas les travaux forcés pour les cambioleurs ?