Cambadélis (PS): la gauche qui a voté Juppé a "la gueule de bois"

le
17
Jean-Christophe Cambadélis le 22 octobre 2016 à Tours ( AFP/Archives / GUILLAUME SOUVANT )
Jean-Christophe Cambadélis le 22 octobre 2016 à Tours ( AFP/Archives / GUILLAUME SOUVANT )

"La droite a choisi un candidat bien à droite, c'est un candidat ultra", a estimé lundi le patron des socialistes Jean-Christophe Cambadélis, qui a ironisé sur la "gueule des bois" des électeurs de gauche qui ont voté pour Alain Juppé, largement distancé par François Fillon dimanche dans la primaire de la droite.

"La droite a choisi un candidat bien à droite, c'est le candidat ultra: ultra conservateur, ultra libéral, ultra anti-mariage pour tous, ultra anti-social, il coche toutes les cases", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de France Info.

"C'est une droite ultra, c'est aussi une droite passerelle avec le Front national sur le terrain de l'identité, de la conception de la famille", a-t-il poursuivi.

Assurant qu'on ne "sait strictement rien" du nombre d'électeurs de gauche qui se sont déplacés dimanche pour soutenir Alain Juppé, considéré comme le meilleur rempart à Nicolas Sarkozy, il a ironisé: "aujourd'hui, ils doivent avoir la gueule de bois, mes camarades de gauche".

"Parce qu'ils ont voulu qualifier Juppé et ils ont qualifié Fillon, je ne pense pas que c'était ce qu'ils souhaitaient", a-t-il expliqué, ajoutant: "comme quoi, parfois on veut participer au débat des autres et on se tire une balle dans le pied".

Interrogé sur un éventuel appel à voter pour le maire de Bordeaux dimanche prochain, le responsable socialiste a balayé la question. "Ce n'est pas ma responsabilité de choisir entre les candidats de la droite, c'est la responsabilité des électeurs de droite", a-t-il tranché.

M. Cambadélis a enfin expliqué que, pour lui, la plus grande surprise de ce premier tour était que "la primaire plaît aux Français". "D'ailleurs, certains devraient s'interroger sur cette question, ceux qui s'autodésignent candidats à la présidentielle", a-t-il lâché, sans néanmoins prononcer le nom d'Emmanuel Macron qui a annoncé mercredi sa candidature pour 2017 sans passer par la primaire organisée par le PS fin janvier.

"La droite est maintenant unie, il faut que la gauche le soit", a-t-il estimé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Neova il y a une semaine

    A mon avis, c'est plutôt le PS qui a la g. de bois car ils espéraient une victoire de Sarkozy pour avoir une chance à la Présidentielle. Mdr... balayé du paysage, le Sarko !

  • serval02 il y a une semaine

    Le multirécidiviste toujours en liberté et à une "haute" fonction...C'est beau l'honneur des socialistes...

  • charleco il y a 2 semaines

    C'est lui qui a la goule de bois, et même que ça sent mauvais. Nota : Les infos bourso ont le droit d'utiliser le mot "g...", mais pas les intervenants dans le forum. Cambadélis a le droit, mais pas moi. M...

  • versail1 il y a 2 semaines

    la logique de Cambadélis me dépasse!

  • SuRaCtA il y a 2 semaines

    La gueulle de bois pour es gends de gauche s'est tout les jousr avec Hollande...

  • 445566ZM il y a 2 semaines

    C'est tellement facile de s'occuper d'autres partis, mais c'est fini, la droite a élu son candidat. Maintenant, Cambadélis doit mettre de l'ordre dans son parti, et on rigole d'avance. Macron qui s'est (auto)qualifié en première division (élection présidentielle), et le président qui devra se bagarrer avec les prétendants en deuxième division (primaire).

  • 2010jpge il y a 2 semaines

    L'avenir des peuples c'est d'être dirigé par des gens membres d' aucun partis :genre Macron !

  • 2010jpge il y a 2 semaines

    L'avenir des peuples c'est d'être dirigé par des gens membres d' aucun partis :genre Macron !

  • bordo il y a 2 semaines

    La gu-eule de bois ? C'est toujours mieux que les coups de pieds au der-rière qui se profilent à l'horizon... Bientôt finis les jobs sympas bien payés et où on bosse pas trop avec de chouettes logements de fonction qui permettent de se payer des résidences secondaires... Finis aussi les bonnes bouffes aux frais du contribuable.

  • bernm il y a 2 semaines

    Les primaires de la gauche et de la droite devraient etre le meme jour. Cela eviterait a des gens de gauche de voter a la primaire de droite et inversement.