Cambadélis (PS) : «La gauche part dans tous les sens»

le
3
Cambadélis (PS) : «La gauche part dans tous les sens»
Cambadélis (PS) : «La gauche part dans tous les sens»

Dans un billet posté samedi sur son blog, le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis ne mâche pas ses mots à l'encontre de son propre parti, des écologistes et du Front de gauche, critiquant les divisions. Les élections municipales de 2014 en ligne de mire, le secrétaire national du PS chargé des questions internationales estime aussi qu'il est urgent de «mobiliser l'opinion pour imposer l'union» à gauche, afin de «faire barrage au Front National».

Alors que les Verts s'interrogent sur leur place dans le gouvernement, suite au limogeage de Delphine Batho en début de semaine, Jean-Christophe Cambadélis, ancien proche de Lionel Jospin puis de Dominique Strauss-Kahn, estime que «la gauche part dans tous les sens». Dans un billet titré «La Gauche façon puzzle» - en référence au dialogue du film «Les Tontons Flingueurs» - il s'en prend d'abord aux écologistes qui «ne veulent rien entendre à l'union aux élections municipales. C'est donc la division, mais ils restent dans le gouvernement» dénonce-t-il.

Il critique ensuite le Front de gauche «uni aux socialistes dans les municipalités», mais qui les «bombarde» au niveau national. Les Radicaux de gauche en prennent aussi pour leur grade : selon lui, ils «traînent des pieds sur tous les sujets à l'Assemblée nationale et au Sénat».

«La gauche est cotonneuse et le PS unijambiste»

Son propre parti, dont il voulait prendre la direction en 2012 face à Harlem Désir, n'est pas épargné. «Quand au PS, il joue le temps des groupuscules multipliant clubs et mises en demeure de son propre gouvernement», fustige-t-il. Pour le député de Paris, «la gauche est cotonneuse et le PS unijambiste», en ce sens que le PS défend le gouvernement, mais sans «donner du sens et mettre en scène nos marqueurs». «La lutte contre les déficits ne fait pas une politique», fait également valoir le député de Paris, regrettant que «personne n'avance une alternative politique ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 6 juil 2013 à 18:44

    Ce n'est pas la gauche qui est un non-sens...mais tous ces "politicards mafieux" qui ont phagocité la démocratie pour leurs profits personnels...regardez le sur la photo, il transpire d'arrogance par tous les "porc" ...

  • frk987 le samedi 6 juil 2013 à 17:37

    la gauche étant un non sens, ce qu'il dit n'a pas de sens.

  • janaliz le samedi 6 juil 2013 à 15:43

    Dans tous les sens sûrement... mais pas le bon.......