Cambadélis : «La trajectoire de Cécile Duflot est étonnante»

le
3
Cambadélis : «La trajectoire de Cécile Duflot est étonnante»
Cambadélis : «La trajectoire de Cécile Duflot est étonnante»

Rarement la gauche a abordé une élection autant divisée. Alors que le premier tour des départementales est dans une semaine, le PS doit dans de très nombreux cantons affronter des candidats écolos associés au Front de gauche.

Une situation que déplore le premier secrétaire du PS, mécontent de voir EELV tourner le dos au PS.«Je regrette cette division. C'est incompréhensible, nous avons tendu la main, nous avons expliqué vous allez disparaître tout ça parce que vous êtes en désaccord sur la politique économique au niveau national, mais c'est une folie!», a déclaré Jean-Christophe Cambadélis dimanche sur le plateau de C Politique sur France 5.

«Nous allons retravailler au remaillage de l'ensemble de la gauche. il faut retravailler à notre unité. Je ne me satisfais pas de cette situation», a poursuivi le patron du PS. «On peut s'unir sur le plan départemental. L'unité c'est une démarche l'un vers l'autre, c'est un compromis.»

Duflot lui répond sur Twitter

Puis il s'en est pris à Cécile Duflot, à ses yeux responsables de la fracture entre EELV et le PS.  «La trajectoire de Cécile Duflot est étonnante», a jugé le député de Paris. «Je vois où Cécile Duflot veut emmener les écologistes : dans une alliance avec Jean-Luc Mélenchon, construire un Podemos (parti de la gauche radicale espagnole, ndlr) à la française.»

La députée EELV n'a pas tardé à réagir. Sur Twitter, pendant l'émission, elle a écrit : «Tu sais quoi Jean-Christophe fallait m'écouter ce matin, répéter en boucle quelque chose n'en fait pas une vérité.»

@Cpolitique_chbo @jccambadelis tu sais quoi Jean-Christophe fallait m'écouter ce matin, répéter en boucle qqch n'en fait pas une vérité :)-- Cécile Duflot (@CecileDuflot) 15 Mars 2015

Sur Europe 1 dans la matinée, elle avait estimé que «le rassemblement de la gauche est aussi de la responsabilité de François Hollande. En 2012 et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le lundi 16 mar 2015 à 16:13

    C'est incompréhensible, nous avons tendu la main, nous avons expliqué vous allez disparaître : Il n'y pas que les verts qui vont disdparaitres!

  • ppetitj le lundi 16 mar 2015 à 09:32

    Et le sien ...Etre délinquant récidiviste et finir 1° secrétaire du PS...Enfin en politique, celui qui arrive haut sans casier, c'est cela qui est étonnant....

  • s.thual le dimanche 15 mar 2015 à 23:32

    et la trajectoire de mr MNEF elle est pas plus etrange ? en principe les elus ayant eu des condamnations ne drevraient plus etre reeligible non,? il est vrais qu il y en a pas mal dans ce cas selon ce qui circule sur le net et dans les livres des tribunaux ,,