Cambadélis et Sarkozy vont saisir le CSA avant Le Pen sur France 2

le
2

(Actualisé avec accord Cambadélis/Sarkozy) PARIS, 21 octobre (Reuters) - Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, et le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, ont convenu de saisir conjointement le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour protester contre la venue de Marine Le Pen sur France 2, jeudi en prime time, a-t-on appris auprès du Parti socialiste. Les deux dirigeants se sont parlé au téléphone et "ont convenu de saisir le CSA le plus vite possible", l'émission ayant lieu jeudi, a-t-on précisé. La présidente du Front national, également candidate à la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, sera jeudi la principale invitée de "Des paroles et des actes" pour la cinquième fois depuis la création de l'émission, un record. Jean-Christophe Cambadélis s'insurge contre sa présence à cette heure de grande écoute, privilège que n'auront peut-être pas les rivaux de Marine Le Pen, Pierre de Saintignon (PS) et Xavier Bertrand (Les Républicains, LR). Le premier a déjà écrit en son nom au CSA et le second a adressé un courrier à la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte. Jean-Christophe Cambadélis est allé plus loin en proposant une initiative commune aux deux camps. "Nul n'ignore que nous sommes à 55 jours de l'élection régionale. Chacun sait que l'extrême droite peut l'emporter dans la région (...) où Marine Le Pen est candidate", avait expliqué le premier secrétaire du PS dans un courrier à Nicolas Sarkozy, le président de LR, reproduit sur le site internet du parti. "Tout laisse à penser que les trois candidats (...) seront au coude-à-coude", ajoute-t-il alors que les sondages annoncent une triangulaire au deuxième tour et placent Marine Le Pen en tête. "Cette nouvelle invitation introduit une distorsion dans l'équité médiatique, qui plus est au profit d'un mouvement d'extrême droite. Ceci au moment où dans toute l'Europe, ces mouvements ont le vent en poupe. Voilà pourquoi je vous propose que nous saisissions ensemble le CSA", poursuivait Jean-Christophe Cambadélis. Selon Le Monde, France Télévisions a déprogrammé Marine Le Pen du journal "12/13" de France 3 de dimanche dernier, considérant que les deux rendez-vous étaient "trop rapprochés". Jeudi, les deux contradicteurs de Marine Le Pen seront le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll et le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde. A la suite d'une réunion d'information tenue vendredi dernier, le CSA a préconisé que la possibilité d'une expression contradictoire soit rapidement offerte aux concurrents avant même l'application des règles régissant la période électorale, qui débutera le 26 octobre. (Gregory Blachier, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9163636 le jeudi 22 oct 2015 à 05:59

    Les repris de justice de l'RPS se mobilisent .

  • M6445098 le mercredi 21 oct 2015 à 18:32

    la thèse "u.m.p.s." vérifiée...