Cambadélis-Désir : la lutte finale

le
0
Martine Aubry dévoilera le nom de son successeur en début de semaine.

Au PS, on connaît la pièce par c½ur. C'est un remake (une reprise) d'En attendant Godot. C'est «En attendant Martine...» Las. C'est encore sur la première secrétaire que tous les regards sont braqués, alors que les socialistes doivent se choisir un nouveau patron. Le nom du futur premier secrétaire sera connu au plus tard mardi à minuit, date du dépôt des motions qui seront ensuite examinées au congrès de Toulouse, fin octobre.

Martine Aubry dira lundi ou mardi qui, des deux candidats à sa succession (Harlem Désir et Jean-Christophe Cambadélis), a fait «consensus» ou «la synthèse». En d'autres termes, et en langage moins diplomatique: qui elle a elle-même choisi, en concertation avec Jean-Marc Ayrault (qu'elle a vu cinq fois depuis la rentrée) et François Hollande. «On laisse les gens tranquilles ce week-end», plaisante un proche de la première secrétaire, qui sera à Lille samedi et dimanche, pendue au téléphone. «Tout va mal dans ce pays! Alor

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant