Cambadélis craint un destin à la "Brutus" pour Macron

le
10
JEAN-CHRISTOPHE CAMBADÉLIS MET EN GARDE EMMANUEL MACRON
JEAN-CHRISTOPHE CAMBADÉLIS MET EN GARDE EMMANUEL MACRON

PARIS (Reuters) - Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, invite dans le Journal du Dimanche Emmanuel Macron, qui s'émancipe de plus en plus de la tutelle de François Hollande, à ne pas jouer les "Brutus", l'un des assassins de Jules César.

Dans cette interview, le premier secrétaire du PS reproche au ministre, lancé en politique par le chef de l'Etat, un positionnement ni droite-ni gauche, qui ne permettra pas selon lui à la majorité de gagner des suffrages.

"Emmanuel Macron s'imaginait en Sully (du nom d'un conseiller d'Henri IV, NDLR), il ne faudrait pas qu'il finisse en Brutus, comme certains l'y poussent", dit-il, en songeant au sénateur romain qui a donné le dernier coup de poignard à Jules César.

Très présent dans les médias depuis le lancement de son propre mouvement politique début avril, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée a multiplié les déclarations jugées transgressives à gauche, allant jusqu'à affirmer qu'il n'était pas l'"obligé" de François Hollande.

Le ministre de l'Economie a présenté son mouvement, "En marche !", comme une tentative pour dépasser les clivages traditionnels et rassembler les personnalités par-delà la division entre la droite et la gauche.

"Sa campagne lui échappe", juge Jean-Christophe Cambadélis.

"Le problème posé à la France, c'est une triple refondation: de la République, de la droite et de la gauche, et pas la dissolution des trois dans une soupe", poursuit le premier secrétaire du PS.

"Cette ligne qu'il prétend porter ne permet pas de rassembler", dit-il encore.

Ces derniers jours, Emmanuel Macron s'est attiré les critiques de certains socialistes, y compris au sein du gouvernement, qui l'accusent de pénaliser son camp par ses initiatives personnelles.

(Simon Carraud)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 il y a 9 mois

    @cmouret: le monde a toujours appartenu à ceux qui ont le plus de poignon (et le poignon c'est le pouvoir!)

  • cmouret il y a 9 mois

    M1961G tu as raison je pense dans la première partie de ton propos. Mais la vrai question est de savoir si c'est le monde dont nous avons besoin et que l'on veut construire pour être plus heureux (objectif ultime de la société). L'état doit conserver la capacité à être un garde fou contre le pouvoir financier, économique et les lobbies industriels. Ce qui a du sens c'est que le pouvoir politique n'appartienne pas à ceux dont le pouvoir économique ou financier est déjà trop important.

  • sarestal il y a 9 mois

    Quel clown ! Hollande est loin d'être un césar mais plutôt un pourfendeur (c'est gentil) des traditions et de la culture française comme son prédécesseur.

  • M3435004 il y a 9 mois

    La photo en dit long.

  • M5441845 il y a 9 mois

    Je ne sais pas si on peut comparer Macron à Brutus, mais cela reviendrait a comparer François Hollande à César. Le deuxième a construit un empire et changé le monde le premier s'est perdu en scooter dans Paris.

  • M4027998 il y a 9 mois

    Mon propos n'était ni violent, ni discriminatoire, ni diffamatoire mais disait quelques vérités. Pourquoi le supprimer? De qui avez-vous peur?

  • M4027998 il y a 9 mois

    Pauvre Cambadélis, si pontifiant, si lénifiant, si inutile. Et plein de lui-même, de ce qu'il n'est pas ,de ses faux diplômes, de son arrogance...le parfait socialiste en quelque sorte!

  • M898407 il y a 9 mois

    Cambadelis commence peut-être seulement à réaliser que son leader Hollande est complètement dans les choux et qu'il n'a aucune chance de revenir un jour.... Trop tard, c'est lui qui va boire la tasse !

  • M1961G il y a 9 mois

    le ps va disparaitre , comme a disparut les communistes . les idéees de gauche n'ont plus de sens dans un monde sans frontière , ou l'économie de l'un vient casser l'économie de l'autre . hollande fait l'électorat du fn et portera l'entière responsabilité si le fn l'emporte en 2017 . hollande était de gauche , a fait comme mitterand est passer à droite et finira surement au fn . hollande mange à tout les rateliers , pourvu que ça rapporte .

  • Jermaup il y a 9 mois

    On pensait que Cambadélis manquait d'imagination mais c'est un émotif mélodramatique, pour lui on craint un destin à la "Neron" ... atteint de paranoïa il voyait des traîtres partout.