Cambadélis attendu en "Macronie"

le
0
Lyon est devenue l'épicentre de la Macronie.
Lyon est devenue l'épicentre de la Macronie.

L'ambiance risque d'être houleuse chez les socialistes de Lyon le 8 octobre. Le Parti y organise, en effet, une « université régionale décentralisée » ? inititiative développée au long de l'année dans cinq à six villes de France, par son premier secrétaire, en lieu et place de la traditionnelle université d'été qui a été annulée cette année. Toute la « famille » ? ou presque ? sera là, au moins pour la photo finale. Gérard Collomb, Jean-Christophe Cambadélis, Najat Vallaud-Belkacem seront sur scène pour clore cette journée de tables rondes et d'ateliers, « où l'on s'expliquera, débattra, mais sans s'écharper », indique le premier fédéral local, David Kimelfeld, qui n'est autre que le premier vice-président de la métropole et le dauphin adoubé du président du Grand Lyon.

Crispations

La précision est essentielle en ces temps troublés où les relations entre Lyon, devenue la capitale de « la Macronie », et Solférino sont pour le moins tendues. « Être premier fédéral en ce moment, c'est un peu compliqué », avoue David Kimelfeld, sans faire mystère des crispations avec Jean-Christophe Cambadélis. Le « collombiste » ne cache pas sa préférence pour le proscrit de la Hollandie. « Si l'on se ­demande qui est vraiment capable de troubler le match droite-extrême droite à la présidentielle, la question Macron devient...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant