Cambadélis à «BFM Politique» : le PS est «social-écologique»

le , mis à jour à 20:18
13
Cambadélis à «BFM Politique» : le PS est «social-écologique»
Cambadélis à «BFM Politique» : le PS est «social-écologique»

«Encore une fois, tu avais raison sur ton analyse de la situation», le félicitait il y a quelques heures Manuel Valls dans son discours de clôture de l'université d'été du PS à La Rochelle (Charente-Maritime). Ce dimanche soir, le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, est venu débriefer cet intense week-end dans l'émission «BFM Politique», dont «Le Parisien» - «Aujourd'hui en France» est désormais partenaire.

Notre journaliste Nathalie Schuck est revenue avec lui sur les promesses de François Hollande, les désaccords avec les frondeurs du parti ou encore les actions à mener face à l'afflux inédit de migrants en Europe, qui divise également à gauche. Plusieurs questions posées par les internautes du Parisien.fr lui ont été posées.

Vers une politique «sociale-écologique»

En arrivant sur le plateau de BFM TV, Jean-Christophe Camabdélis a d'abord du s'expliquer sur une mini-polémique née dans le week-end. Selon certains observateurs, le service d'ordre de l'Université d'été a dû intervenir tant le ton était monté entre les jeunes du PS, huant le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, et le Premier secrétaire. «N'importe quoi !» a tranché celui-ci. Et de dédramatiser : «C'est très simple, c'est une soirée où on est 2000, il a toutes les fédérations, on passe de table en table, les jeunes chariaient tous les responsables politiques. Ils ont aussi dit "Canba président". On chante, c'est pour ça que j'ai perdu ma voix!»

VIDEO. Cambadélis réfute toute idée d'une division à l'université d'été du PS

Quant à Emmanuel Macron, «non il n'a pas parler de remettre en cause les 35 heures! (...) Ce n'est plus le sujet. Ce n'est même plus une revendication du Medef. Revenons au débat nécessaire de comment on fait en sorte qu'il y ait de la croissance.» Peut-on toucher au code du travail ? «Ça dépend quoi», a très prudemment balayé le député de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CHANOMAR le lundi 31 aout 2015 à 12:44

    Vraiment comment on peu élire un mec comme ça pas de dialogue pas de projet il dit qu il fait de la politique oui un job sans aucun niveaux

  • M7097610 le lundi 31 aout 2015 à 09:55

    ND des Landes est un projet ecolo ????

  • M415325 le lundi 31 aout 2015 à 08:13

    Vu hier soir l art de ne pas répondre demain on rase gratuit demain plus aucun problème tout va bien les socialistes sont là

  • M8252219 le dimanche 30 aout 2015 à 22:40

    Formation politique à l'esprit de critique congelée depuis 70 ans

  • M8252219 le dimanche 30 aout 2015 à 22:38

    Le volontarisme et la constance de refuser la réalité sont une ineptie intellectuelle et une faute morale. La réduction des dépenses de l'état était et est toujours la réforme impérative et urgente pour ne pas laisser la charge de la dette en augmentation constante à nos enfants.

  • ref1929 le dimanche 30 aout 2015 à 22:10

    emplois fictifs de la MNEF... un copain à juppé...

  • xk8r le dimanche 30 aout 2015 à 21:55

    faux diplômes

  • M3366730 le dimanche 30 aout 2015 à 21:09

    A LIRE revolte.exprimetoi.com/t745-listes-des-57-condamnes-toujours-en-poste-au-gouvernement-ou-au-parti-socialiste : CAMBADELIS Jean-Christophe (Député PS de Paris) Pour recel d’abus de confiance Condamné en 2006 à 6mois de prison avec sursis et 20 000€ d’amende, dans l’affaire des emplois fictifs de la MNEF.Il avait été rémunéré par la mutuelle proche du PS entre 1991 et 1995, à hauteur de quelque 620 500 francs au titre d'une activité fictive de conseil.

  • boutev le dimanche 30 aout 2015 à 20:31

    Préparons les crocs de boucher

  • sarestal le dimanche 30 aout 2015 à 19:51

    beau pedigree .- .......Mnef......