Camargue : la démoustication gêne les hirondelles

le
0
Aucune étude n'avait encore trouvé d'impact négatif à l'insecticide «Bt» d'origine naturelle.

La fécondité des hirondelles de fenêtre et la survie de leurs poussins sont perturbées par la démoustication expérimentale opérée depuis 2006 dans le Parc naturel régional (PNR) de Camargue. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans le Journal of Applied Ecology par trois chercheurs de la Tour du Valat, le centre de recherches pour la conservation des zones humides basé à Arles (Bouches-du-Rhône).

En Camargue, la question de la démoustication est controversée. C'est pourquoi l'expérimentation est menée sur une partie du PNR pour une durée de cinq ans (2006-2011) et qu'elle s'accompagne d'études d'impact. L'insecticide utilisé est naturel, il s'agit d'une des formes du Bacillus thuringiensis issu d'une bactérie produisant des spores toxiques pour certains moustiques. À ce jour, c'est le seul produit de démoustication antilarvaire autorisé par l'Union européenne. C'est parce qu'il est inoffensif pour l'homme qu'il a été retenu pour l'épandage aérien et m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant