Camaret condamné : «Un beau procès pour les victimes»

le
0

INTERVIEW - Emmanuelle Piet, présidente du Collectif féministe contre le viol, estime que la condamnation de l'ex-entraîneur de tennis Régis de Camaret pour viol sur deux anciennes joueuses est plus forte symboliquement que sa demande de pardon.

LE FIGARO.- La subite prise de parole de Régis de Camaret pour «demander pardon» et dire sa «honte» le dernier jour du procès peut-elle aider les victimes à surmonter leur traumatisme?

Emmanuelle PIET.- Régis de Camaret n'a jamais reconnu avoir commis des viols, ce qui limite la portée de sa demande de pardon. Non, ce qui va vraiment aidé les victimes à laisser ce mauvais souvenir derrière elles, c'est la condamnation, et le fait que toutes ces années de procédures soient enfin terminées. Ces femmes ont été reconnues victimes aux yeux de la société, et ça c'est très important. Si elles ne l'avaient pas été, cela serait revenu à les traiter de menteuses, ce qui est catastroph...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant