Calmels - Chartier, le couple secret de la primaire à droite

le , mis à jour à 09:09
0
Calmels - Chartier, le couple secret de la primaire à droite
Calmels - Chartier, le couple secret de la primaire à droite

C'est l'histoire secrète de la campagne, un secret resté bien gardé. D'un côté une femme, Virginie Calmels, première adjointe à la mairie de Bordeaux, bras droit d'Alain Juppé. De l'autre, un homme, Jérôme Chartier, fidèle de François Fillon, porte-parole de sa campagne. Tout semblait les opposer dans cette bataille de la primaire et, pourtant, depuis deux ans, ces deux animaux politiques filent discrètement le parfait amour. « On ne veut pas mettre en scène notre vie privée », coupent court les deux tourtereaux. Cette histoire, ce sont donc leurs proches qui en parlent le mieux. Des proches qui gardent en tête ce fameux dîner chez un ami commun en 2014, où elle, l'ex-patronne d'Endemol France qui venait de se lancer en politique à Bordeaux auprès d'Alain Juppé, et lui, le député du Val-d'Oise, se remarquent : « Je leur ai dit : Vous devriez vous voir plus souvent parce que vous avez exactement la même conception de la politique », leur glisse l'un des convives.

 

Leur idylle ne démarrera vraiment qu'un an plus tard, en mai 2015, quand elle est investie tête de liste pour les régionales dans la région Aquitaine. Jérôme Chartier est, lui, investi dans la campagne de Valérie Pécresse en Ile-de-France. « Ils étaient tous deux redevenus célibataires. Leur histoire était une évidence, ils avaient trouvé l'âme sœur », confie une amie du couple. Cette dernière se souvient d'ailleurs de ce meeting à Royan (Charente-Maritime), le 13 novembre de la même année : « Jérôme était assis au premier rang, Virginie était décontenancée. Elle a d'ailleurs prononcé son plus mauvais discours de la campagne... »

 

C'est le début des aller-retours entre Paris et Bordeaux. Jérôme Chartier lui donne à l'occasion un petit coup de main pour rédiger ses discours. Comme ce jour d'octobre où elle doit prendre la parole à Limoges lors d'un meeting en présence d'Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy. « Ils ont même ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant