Calme précaire au Caire après un week-end d'affrontements

le
0
De violents heurts entre chrétiens et musulmans ont fait deux morts et 89 blessés, dimanche. C'est dans ce climat qu'est arrivée lundi une délégation du FMI qui examine les conditions d'un prêt de plusieurs millions de dollars à l'Égypte.

De nombreux policiers antiémeutes entouraient lundi matin la cathédrale copte de Saint Marc, au Caire. L'ambiance reste tendue dans le quartier après les affrontements du week-end entre chrétiens et musulmans. De nombreux coptes restent retranchés dans la cathédrale. C'est l'épilogue provisoire d'un week-end de cauchemar pour le président Morsi, issu des Frères musulmans.

Tandis que le nom du chef de l'État était conspué au cours de ces émeutes, une grève des cheminots, mécontents d'une augmentation de 10 % a paralysé le pays et provoqué des mouvements de colère dans les gares. Enfin, toujours dimanche, Mohammed Morsi a subi un revers de la part d'un haute institution, le Conseil judiciaire suprême. Ce dernier a exigé l...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant