Call of Duty, le plus gros succès de l'histoire du jeu

le
0
«Modern Warfare 3», dernier volet de la série de jeux de guerre, a généré plus de recettes que le film «Avatar». L'éditeur Activision (Vivendi) dévoile ses secrets.

Los Angeles est davantage que la capitale mondiale du cinéma. La cité des anges est aussi devenue la ville phare des jeux vidéo. À Los Angeles, en deux ans, un studio d'Activision-Blizzard, filiale de Vivendi, a conçu, développé, testé et réalisé le bien culturel le plus lucratif de l'histoire, le jeu de guerre Call of Duty. Modern Warfare 3. Son coût de développement, tenu secret, est estimé à plus de 100 millions de dollars. Le budget marketing, évalué à plusieurs dizaines de millions, est à la hauteur du projet.

Pour son lancement, le 8 novembre, Activision a réalisé d'énormes campagnes sur Internet et dans les boutiques des distributeurs. Rien qu'en Europe, 3 000 magasins sont restés ouverts le 7 novembre à minuit. L'éditeur a loué les services de stars américaines, qui vantent les mérites du jeu dans des publicités: les acteurs Jonah Hill (Moneyball. L'art de gagner), Sam Worthington (rôle principal d'Avatar) et le joueur de basket Dwight Howard. L'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant