"Call of Duty" écoulé à plus d'1 milliard de dollars en un jour

le
0
"Call of Duty" écoulé à plus d'1 milliard de dollars en un jour
"Call of Duty" écoulé à plus d'1 milliard de dollars en un jour

La forte demande pour le dernier volet de la série de jeux vidéo "Call of Duty" se confirme: son éditeur Activision Blizzard a annoncé mercredi avoir déjà écoulé pour plus d'un milliard de dollars de copies auprès des magasins revendeurs.Cela ne signifie pas que toutes ces copies ont été achetées par des consommateurs, mais plutôt que les magasins ont anticipé une forte demande.Le jeu de guerre "Call of Duty", dont le premier volet avait été lancé il y a dix ans, est l'un des titres phare d'Activision. Son dernier opus, "Ghosts", très attendu par les joueurs de jeux vidéo, était sorti à minuit mardi.En termes de ventes finales aux consommateurs, la précédente édition de "Call of Duty", "Black Ops II", avait mis l'année dernière 15 jours à atteindre la barre du milliard de dollars. Mais le record en la matière est détenu par "Grand Theft Auto V", un jeu du concurrent Rockstar Games, qui avait atteint ce seuil en seulement trois jours en septembre.Activision ne donne pas de chiffre sur les copies de "Ghosts" effectivement achetées par les consommateurs. Il affirme juste que des millions de personnes y ont déjà joué en ligne, que c'est le jeu le plus pratiqué sur le service en ligne Xbox Live de Microsoft et l'un des titres les plus pré-réservés pour les futures consoles de jeux Xbox One et PS4, que Microsoft et Sony prévoient de sortir avant les fêtes.Ce lancement imminent de deux consoles de nouvelle génération est un défi. Il a en effet fallu concevoir un jeu attractif pour la PS3 et la Xbox 360, et créer des versions qui exploitent à fond les ressources de leurs successeurs respectifs."Call of Duty sera l'un des plus gros titres cette année, mais les attentes des investisseurs sont un peu tempérées", reconnaît Bank of America en invoquant justement "l'hésitation des joueurs à acheter dans leur version pour les consoles actuelles des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant