Calais : Piquemal, le général 4 étoiles qui défie la loi !

le , mis à jour le
1
Arrestation du général Piquemal durant une manifestation contre les migrants à Calais.
Arrestation du général Piquemal durant une manifestation contre les migrants à Calais.

Hier à Calais, lors d'une manifestation anti-migrants interdite, organisée par le mouvement allemand d'extrême droite Pegida, plusieurs interpellations ont été effectuées par la police à la suite d'échauffourées. Parmi elles, le général Christian Piquemal, ex-patron de la Légion étrangère (de 1994 à 1999). Une arrestation médiatique puisque ce combattant d'élite a également été adjoint du chef de cabinet militaire de trois Premiers ministres pendant trois ans : Michel Rocard, Édith Crésson et Pierre Bérégovoy. Plus récemment, il a aussi présidé l'Union nationale des parachutistes (UNP) jusqu'à 2014. Il est aujourd'hui retraité.

Pourquoi était-il présent ?

Le rassemblement avait beau être interdit par le ministère de l'Intérieur, Christian Piquemal avait bien indiqué qu'il se rendrait sur place pour manifester contre les migrants. Dans un communiqué posté sur le site Résistance républicaine, il avait également appelé « tous les patriotes et associations patriotiques à se joindre » au mouvement. Pendant le rassemblement, des slogans tels que « on est chez nous! », « État dictateur », « migrants dehors » ou « journalistes collabos » ont été scandés. Après les arrestations, Étienne Desplanques, directeur de cabinet à la préfecture a justifié la fermeté des autorités : « Nous avons tout de suite déployé les forces mobiles autour de cette centaine...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 il y a 10 mois

    le seul reproche pour ce général : manifestation interdite?