Calais : environ 300 tentatives d'intrusion sur le site Eurotunnel cette nuit

le , mis à jour à 12:22
0
Calais : environ 300 tentatives d'intrusion sur le site Eurotunnel cette nuit
Calais : environ 300 tentatives d'intrusion sur le site Eurotunnel cette nuit

Les nuits se suivent et se ressemblent à Calais. Plusieurs centaines de migrants se sont à nouveau introduits sur le site d'Eurotunnel dans la nuit de mercredi à jeudi, tentant de monter sur des navettes pour rejoindre l'Angleterre. 

Les policiers ont procédé à environ 300 interceptions, selon une source syndicale, et les forces de l'ordre ont comptabilisé 800 à 1 000 migrants aux alentours du site. 

«Pas facile de travailler au noir chez nous»

Face à l'afflux de  migrants qui tentent, chaque nuit et depuis des mois, de passer au Royaume-Uni via le tunnel sous la Manche, l'ambassadeur du Royaume-Uni à Paris, sir Peter Ricketts a tenu à rappeler que son pays n'était pas un «eldorado». «Nous avons durci l'accès aux allocations sociales. Il n'est pas facile de travailler au noir chez nous, puisqu'un document d'identité biométrique est nécessaire », a fait valoir, sur Europe 1, le diplomate. Soucieux de démontrer que son pays n'est pas « hypocrite » sur les questions d'immigration, comme plusieurs politiques français ont reproché mercredi.

« Comme en France, nous avons une longue tradition d'accueil. Nous acceptons les demandeurs d'asile qui se plient aux règlent », a-t-il assuré, ajoutant, pour compléter le message de bonne coopération, que Paris et Londres organisaient « ensemble » des vols pour raccompagner dans leurs pays les migrants économiques ne relevant pas de l'asile.«Nous travaillons contre les passeurs, les réseaux. Les problèmes, il faut les régler bien en amont de Calais », a-t-il conclu.

VIDEO. Des migrants tentent d'accéder aux navettes d'Eurotunnel

La presse britannique se déchaîne contre la France «Envoyez l'armée!», voilà ce que l'on peut lire en une du journal anglais Daily Mail, ce jeudi. Le journal consacre cinq pages à «la catastrophe de Calais» et n'hésite à pousser les comparaisons douteuses : «Nous avons empêché Hitler d'entrer. Pourquoi nos faibles gouvernants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant