Calais : Cazeneuve promet une évacuation progressive du sud de la «Jungle»

le , mis à jour à 22:39
7
Calais : Cazeneuve promet une évacuation progressive du sud de la «Jungle»
Calais : Cazeneuve promet une évacuation progressive du sud de la «Jungle»

L'évacuation du sud de la «Jungle» de Calais (Pas-de-Calais) se fera «de manière progressive, par la persuasion et dans le respect de la dignité des personnes», a précisé lundi après-midi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, suite à une tribune parue lundi dans «Le Monde». Quelque 260 organisations et personnalités, dont l'humoriste Guy Bedos, la créatrice Agnès B. et le député EELV Noël Mamère y demandent l'annulation de l'arrêté d'expulsion des migrants campant dans ce secteur du campement. Cet arrêté pris par la préfecture du Pas-de-Calais ordonnait aux occupants de la zone sud du camp dit de la Lande de quitter les lieux d'ici mardi 20 heures.

«J'ai demandé à la préfète du Pas-de-Calais de procéder dès cette semaine à la mise à l'abri de tous les migrants vivant encore dans la zone sud de la Lande, en privilégiant à chaque instant le dialogue, la persuasion et l'information des migrants (...) en tenant compte de chaque situation individuelle», a déclaré le ministre, qui venait de visiter au Mans (Sarthe) un centre d'accueil et d'hébergement de migrants. «A terme, la zone sud de la Lande, qui n'est que boue et désespérance, aura ainsi disparu», s'est félicité Bernard Cazeneuve.

QUESTION DU JOUR. Comprenez-vous que la «jungle» de Calais soit démantelée ?

Un nombre de migrants sous-évalué, selon des associations

«Les jours prochains, nous irons à Calais pour le clamer haut et fort : nous ne sommes pas condamnés à choisir entre la «jungle et sa destruction». Nous refusons de réduire la France à des barbelés et des bulldozers», ont menacé dans la pétition du «Monde» 176 personnalités, dont le cinéaste Laurent Cantet et le musicien Rodolphe Burger, et 85 organisations, parmi lesquelles la Cimade, la Ligue des droits de l'homme (LDH) et le Syndicat de la magistrature. Elle a reçu le soutien des partis Europe Ecologie-Les Verts, Ensemble! et NPA.

La préfecture du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.contan il y a 10 mois

    ça aurait du etre fait depuis longtemps...on aurait jamais du voir cette pagaille

  • d.contan il y a 10 mois

    ça qaurait du etre fait depuis longtemps...on aurait jamais du voir cette pagaille

  • a.gim il y a 10 mois

    Et voila 2 pas en avant 1 pas en arrière c'est ça le hollandisme..

  • manx750 il y a 10 mois

    Le point commun entre toutes ces hautes personnalités d'une grande rigueur morale : Habiter Neuilly, Auteuil ou Passy ou le boulevard Saint-Germain, avoir des comptes en banque millionaires, voire dans des paradis fiscaux pour certains. Bref, ils se sentent chez eux, à Calais... vu du fouquet's ou de la Tour d'Argent, la misère est si pittoresque à leurs yeux humides de larmes touchantes !

  • M6445098 il y a 10 mois

    bonne nouvelle : toutes ces "personnalités" vont accueillir chez elles des migrants, à leurs frais exclusifs et sous leur entière responsabilité. et cela satisfera pleinement les calaisiens, qui devraient être les seuls s'exprimer sur le sujet du démantèlement (par voie référendaire?), puisqu'eux seuls subissent cette nuisance...

  • 2445joye il y a 10 mois

    Seul l'avis des Calaisiens mériterait d'être connu. Un referendum local, vite.

  • dotcom1 il y a 10 mois

    Bedos ne paye pas ses loyers, il peut y rester s'il veut.